Droit du travail

avec Droitissimo

Quelle est la durée du congé de maternité ?

La durée du congé de maternité est variable. Elle est déterminée en fonction du nombre d'enfants déjà nés ou à naître. Elle tient compte de l'état pathologique de la salariée enceinte et de l'éventuelle naissance prématurée.

Le congé commence avant la naissance (congé prénatal) et se termine après la naissance (congé postnatal).

Attention : Pour bénéficier de son congé de maternité, la salariée doit informer son employeur du motif de son absence et de la date prévue de l'accouchement, par lettre recommandée avec accusé de réception accompagnée d'un certificat médical mentionnant son état de grossesse. La salariée indique également comment elle entend répartir son congé de maternité. Aucun délai n'est imposé pour l'envoi de cette lettre.

La durée du congé de maternité pour les 1er et 2ème enfants

Le congé de maternité est de 16 semaines, à raison de 6 semaines avant l'accouchement et de 10 semaines après.

Le congé prénatal peut être réduit jusqu'à 3 semaines. Le congé postnatal passe alors à 13 semaines maximum.

A noter : La réduction du congé prénatal est réservée aux salariées dont la grossesse se déroule sans difficulté. Elle est soumise à l'avis du médecin traitant. La réduction n'est donc pas possible si celui-ci prescrit un arrêt de travail à la salariée enceinte.

A partir du troisième enfant à naître 

La durée du congé de maternité passe à 26 semaines à raison de 8 semaines avant l'accouchement et de 18 semaines après.

Le congé prénatal peut être diminué de 3 semaines. Le congé postnatal passe alors à 23 semaines maximum.

La salariée peut à l'inverse choisir d'augmenter de 2 semaines son congé prénatal qui passe alors à 10 semaines. Le congé postnatal est réduit d'autant et passe alors à 16 semaines.

Naissances multiples : jumeaux et plus

La salariée attend des jumeaux : la durée du congé de maternité passe à 34 semaines avec 12 semaines avant l'accouchement et 22 semaines après.

La salariée attend au moins des triplés : le congé est fixé à 46 semaines avec 24 semaines avant l'accouchement et 22 semaines après.

Le congé prénatal peut être avancé dans la limite de 4 semaines. Le congé postnatal est réduit d'autant.

La prolongation du congé de maternité

En cas d'état pathologique attesté par un certificat médical, le congé de maternité peut être prolongé de 2 semaines avant la date de l'accouchement et de 4 semaines après.

Bon à savoir : La salariée peut aussi décider de ne pas user de l'intégralité de son droit à congé de maternité. Mais l'employeur ne peut lui demander de travailler pendant une période de 2 semaines avant la date prévue pour son accouchement et de 6 semaines après son accouchement sous peine de 1.500 € d'amende, doublée en cas de répétition de l'infraction (on parle alors ici d'une récidive).

La rubrique "Droit du travail" est animée par notre partenaire Droitissimo.com, portail de référence de l'information juridique grand public.

Emploi